L’incroyable aventure des dauphins des Saintes

Terre d'avenir - copieLe magazine trimestriel du Développement Durable de la Guadeloupe, Terre d’Avenir, vient de publier son 56 ème numéro. Nous avons contacté sa directrice, Mariane Aimar, qui nous a aimablement autorisé, avec l’accord de l’auteure, Claire Jeuffroy, à publier l’article ci-dessous, paru dans le magazine et consacré aux Dauphins des Saintes. Photographe de renom et monitrice au Club de Plongée Pisquettes de Terre-de-Haut, Claire Jeuffroy n’est pas inconnue de nos lecteurs. C’est elle qui nous a fourni les photographies sous-marines de notre chronique sur les ravages occasionnés chez les tortues par les folles à lambis. Nous ne saurons trop remercier ces deux personnes pour leur amabilité, leurs compétences, leur talent et leur action permanente en faveur de la sauvegarde de l’environnement guadeloupéen. Pour mieux vous les faire connaître ainsi que leurs publications, nous indiquerons en fin d’article les liens qui vous permettront d’accéder aux sites respectifs de l’une et de l’autre mais également au club de plongée Pisquettes qui donne chaque jour l’occasion aux amateurs de découvrir toutes les beautés encore protégées des fonds marins de notre archipel saintois. R.J.

Un article de Claire JEUFFROY

« C’est en partant pour une plongée classique que le club Pisquettes des Saintes a eu la chance de faire une magnifique rencontre, en novembre 2012 : deux dauphins peu farouches se sont laissés approcher. Depuis, ils vont et viennent entre la Baie des Saintes et Petite-Terre… pour le plus grand bonheur de tous. »

Queue échancrée et Jojo - Ph. Claire Jeuffroy

Queue échancrée et Éclair – Ph. Claire Jeuffroy

En partant plonger dans la baie de Terre-de-Haut, nous avons eu, en ce début d’après-midi, la surprise de voir deux ailerons de dauphins. Nous avons alors décidé d’amarrer le bateau pour tenter une approche avec palmes, masques et tubas. Au grand plaisir de tous les plongeurs, les dauphins peu farouches, se sont laissés approcher. Grâce aux photos faites ce jour-là, l’OMMAG (Observatoire des Mammifères Marins de Guadeloupe – http://www.ommag.info ) a identifié une femelle « Queue échancrée », matriarche d’un groupe de grands dauphins (Tursiops) de Petite Terre, accompagnée de son petit de deux ans, baptisé « Jojo » et né à Petite-Terre en septembre 2010.

Des rencontres fréquentes

Photo Claire Jeuffroy

Photo Claire Jeuffroy

Depuis, régulièrement, nous arrêtons le bateau de plongée pour aller nager avec ces deux dauphins souvent présents dans la baie. Un jour, nous avons décidé d’essayer de les approcher, équipés de nos matériels de plongée, conscients que les bulles pourraient les effaroucher. Mais à notre grande surprise et à notre grand plaisir, les dauphins très curieux se sont approchés de nous à moins d’un mètre. Ainsi nous avons pu observer que le jeune dauphin était toujours allaité et que sa mère lui apprenait à attraper des poissons ou des petites langoustes. Grâce à une photo du jeune dauphin, l’OMMAG a alors déterminé que Jojo était une femelle. Au fur et à mesure des mois, les occasions de plonger avec Jojo et sa mère se sont multipliées. Il semble qu’elles s’étaient habituées à nous et souvent elle jouaient avec nous : pirouettes, vrilles, sauts…

 Un heureux événement

Vers l’été, il nous a semblé que le ventre de Queue échancrée s’arrondissait et que son comportement changeait, moins joueuse, moins rapide… Quel ne fut pas notre bonheur un matin du 22 septembre, après deux jours d’absence, de voir arriver Jojo, Queue échancrée avec un nouveau né qui sera baptisé Éclair par les enfants de l’école de Terre-de-Haut !

Queue échancrée, Jojo et Éclair - Ph. Claire Jeuffroy

Queue échancrée, Jojo et Éclair – Ph. Claire Jeuffroy

Les trois dauphins, pendant un mois, ont fait le bonheur de dizaines de nageurs. Très peu farouche, Éclair a séduit tout le monde et a même frôlé certains nageurs. Un mois plus tard, un groupe d’une dizaine de dauphins est arrivé et nos trois dauphins ont alors disparu de la baie.

FKL et

Photo Claire Jeuffroy

Mais quelques jours plus tard, quatre ailerons ont été aperçus plusieurs fois autour de la baie. Pendant une plongée, trois dauphins sont venus voir les plongeurs et Jojo a tout de suite été reconnue. Elle a même fait la fête au moniteur ! Pas très loin, une femelle accompagnée de son petit observait la scène. Cette femelle n’était pas Queue échancrée, un peu plus loin, un grand dauphin gardait ses distances. Jojo vient de temps en temps nous voir pendant les plongées et depuis une semaine a repris un peu ses habitudes et vient se reposer dans la baie, ou au Pain de Sucre. Elle est parfois observée autour de l’archipel avec d’autres dauphins qui n’ont toujours pas été identifiés. Nous n’avons cessé de nous demander ce qu’étaient devenus Éclair et sa mère et en début d’année, l’OMMAG nous a envoyé une photo d’eux, bien entourés d’autres dauphins, à Petite Terre.

Cette expérience que les moniteurs du club de plongée Pisquettes ont vécue et partagée avec nombre de plongeurs pendant une année est exceptionnelle, car il est très rare que des dauphins sauvages prennent des habitudes aussi près des hommes. »

Claire Jeuffroy

Aux dernières nouvelles, pour rassurer ceux qui s’inquiètent de ne pas voir aussi souvent les dauphins dans la baie, Claire m’a fait parvenir l’information suivante que je vous livre : 

« En ce qui concerne les dauphins, nous avons souvent l’occasion d’avoir la visite de Jojo sur certains sites de plongée. Son préféré est de loin : le Pain de Sucre mais elle est venue me voir à Ti-Jardin (Ilet cabri côté Terre-de-Haut) à 3 m de profondeur alors que je baptisais une petite fille de 9 ans, il y a quelques semaines. Elle vient aussi de temps en temps dans la baie côté Fond de Curé ou Anse Mire et semble toujours contente de « jouer »  avec les nageurs. L’autre femelle et son petit ne s’approchent pas des humains mais ils seraient toujours sur l’archipel. »

Pour allez plus loin et faire connaissance avec le magazine Terre d’avenir et avec l’auteure et la photographe de cet article, que je remercie à nouveau chaleureusement en votre nom, rendez-vous aux adresses ci-dessous :

– Magazine Terre d’Avenir : revue trimestrielle consacrée à l’environnement et au développement durable,  dirigée par Mariane AIMAR, éditée au Moule – 97160 – 40 rue des Coraux – Facebook : terredavenir – Site Internet :  www.terredavenir.org/

– Site de Claire Jeuffroy, auteur de l’article, photographe et monitrice de plongée. Claire a publié un magnifique ouvrage, Couleurs marines, illustré de ses superbes photographies sur la vie et la protection des fonds marins. Ouvrage en vente à Terre-de-Haut, à la boutique du club Pisquettes et au restaurant Couleurs du monde. Adresse Internet où l’on peut feuilleter l’ouvrage :
http://vincent.pascal.perso.sfr.fr/#/4/ – Claire se trouve aussi sur Facebook.

– Club de plongée Pisquettes
  : pisquettes.pagesperso-orange.fr/

Espérant que cette chronique vous aura plu, je vous remercie pour votre fidélité et vous adresse à tous et à toutes ma plus sincère cordialité. Nous sommes à ce jour à 18 600 visites  – Raymond Joyeux

Cet article a été publié dans Actualités saintoises. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’incroyable aventure des dauphins des Saintes

  1. atht dit :

    La preuve que la baie des Saintes est splendide, même les dauphins le savent…..
    Bon c’est décidé , je m’achète un appareil photo étanche !

    Atht

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s