Hommage à Nise

C’est avec une infinie tristesse et une très vive émotion que nous avons appris le décès de notre amie Nise Boulon, veuve Bertille, emportée par la pandémie le 19 août dernier. Ce samedi 28 août, une messe à son intention a été célébrée en l’église de Terre-de-Haut au cours de laquelle a été lu le témoignage qui suit : simple hommage à une grande dame que sa famille et ses nombreux amis regretteront longtemps.

Nise, te voilà désormais au paradis. En compagnie de ton cher époux Aimé que tu as rejoint en silence.

Toi qui avais l’habitude de t’éclipser, parfois en douce, pour nous revenir plus en forme que jamais, tu nous fais faux bond aujourd’hui pour l’éternité.

À nous qui te pleurons, tu laisses le lourd et douloureux héritage de ta définitive absence.

Toi, toujours si présente parmi nous, tes amis du bord de mer, qui étions devenus ta seconde famille, par la magie de ton sourire et de ta générosité.

Que de grands bonheurs nous avons vécus avec toi et grâce à toi !

Tu avais, chacun le sait, le cœur et la porte toujours grands ouverts. Pour nous, bien sûr, mais aussi aux passants souvent inconnus, de la rue comme de la plage, à qui tu ne manquais jamais de faire le signe de l’amitié et du partage.

Ce sens de l’accueil et de la bonne humeur qui te caractérisait, pas un instant tu l’as enfoui dans le sable du Fond-Curé.

Pas un instant sans que tu l’accomplisses comme un don naturel émanant de ton être, rayonnant de joie de vivre et de soleil intérieur.

Le raisinier du bord de mer, illuminé de ton rire, était notre point de ralliement et de convergence. Le témoin silencieux et complice de nos folies sans extravagances, mais toujours avec éclat, où tu prenais généreusement ta part de réjouissances, sans réticence ni calcul.

Il était le lieu géométrique de nos rassemblements interminables. Celui de nos palabres enjoués, de nos connivences vivantes et joyeuses.

Avec toi, nous ne manquions jamais une occasion ou un prétexte pour nous retrouver sous son ombre et célébrer un anniversaire, une fête religieuse ou profane, quelle qu’elle soit. Ou tout simplement pour partager un repas amical dans la complicité et le rayonnement de ta présence.

Sans le revendiquer, tu étais alors, malgré toi, la reine du jour et de la nuit. Une reine toujours pimpante, parfumée, souriante, resplendissante de beauté et d’élégance naturelle.

Quelle lumière manquera à nos cœurs désormais orphelins ! Quel éclat de rire manquera à nos conversations devenues aujourd’hui sans intérêt. Sinon pour évoquer ton exceptionnelle gentillesse et tes bras grands ouverts à tous et à chacun.

Chère Nise, tant aimée, là où tu es maintenant, vois ta famille et tes amis sans exception et que j’aurai du mal à nommer, tant ils sont nombreux et nombreuses, terrassés par le chagrin.

Vois-les, celles et ceux des Saintes, mais aussi de Basse-Terre et de toute la Guadeloupe aujourd’hui meurtrie par ce mal qui t’a si douloureusement emportée.

Aussi, même si nous sommes peu nombreux aujourd’hui dans cette église, pour te dire au revoir, c’est au nom de tous que nous te remercions pour ce que as été pour nous : un soleil toujours rayonnant, une écoute toujours attentive, un accueil toujours généreux, une amitié toujours entière et partagée.

C’est cela que nous garderons de toi et qui restera à jamais inscrit dans nos cœurs et nos mémoires. Cela que notre raisinier, lui aussi orphelin, gravera dans son écorce et que ni le vent ni la mer ne sauront un jour effacer.

Texte et photos Raymond Joyeux

Publié le samedi 28 août 2021

Cet article a été publié dans Actualités saintoises, souhaits et remerciements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Hommage à Nise

  1. Annie Lionet dit :

    Votre voisine ?qui nous a si bien reçu chez elle en 2017 c’est très triste ☹️ bisous à vous tous

    Envoyé de mon iPhone

    >

  2. Luc dit :

    Merci Raymond.
    Vive la vie Nise! Nous t’aimions tout de suite! Un élan joyeux, une écoute toujours bien bordée, une présence ancrée et ailée ! Bon voyage, ton rire, ton sourire nous éclaireront au delà des mers!

  3. Duval Michel dit :

    Nise était très aimée aux Saintes.
    Quand cet été a-t-elle baissé sa garde anti-Covid ?

  4. Catherine BOUCHAUT dit :

    Toi Nise qui aimais tant la vie, la maladie t’a emportée loin de nous. Je retiendrai toujours ton sourire et ta gentillesse, et ton professionnalisme et ta rigueur lorsque tu travaillais à Basse-Terre, tu resteras toujours dans nos cœurs. Maintenant Nise Reposes en Paix avec Aimé, on se retrouvera. Bon Voyage vers les Cieux. Nous t’aimons ♥ 🌹 🙏 🕊…

  5. alain Thouret dit :

    Quelle belle personne.toujours un sourire une parole gentille etc….et quelle générosité..je suis très triste de sa disparition. Je la connais depuis au moins 19 ans.je ne l l’oublierai jamais. Martine et Alain de Bretagne…

  6. Dominique PERRUCHON dit :

    Lorsque j’ai rencontré Nise, j’ai tout de suite pensé qu’elle était un ange en reconnaissance qui aurait fait de sa terrasse une annexe de l’accueil du paradis, au pays des humains. Ses ailes l’ont emportée ; mais le sable devant sa maison nous conservera, dans chaque grain, un brin de sa mémoire.

    Je suis certain que si nous les comptions ; il est une étoile de plus qui brille, maintenant, au-dessus de Terre de Haut.

  7. Wilma Zomer dit :

    Merci Raymond pour ce très beau témoignage. Mes condoléances à vous tous et toutes.

  8. Duflau dit :

    Ma Tatie que j aimais et que j aime toujours tu est partit trop trop tôt meme depuis enfants j ai toujours aimé ta joie de vivre tu a toujours été là pour moi j t en remercierais jamais assez repose en paix ma tante tu a toujours été une femme extraordinaire repose en paix ma Tatie ❤️❤️❤️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s