Quand MARIA fait des siennes..

La Dominique, les Saintes et le Sud Basse-Terre durement touchées 

À la demande des nombreux lecteurs et amis internautes de ce blog, je fais une parenthèse sur mes pérégrinations polonaises dont j’avais commencé la publication des premières chroniques. Cela pour vous transmettre quelques photos des Saintes après le passage de l’ouragan Maria. Je précise que n’étant pas à Terre-de-Haut au moment du cyclone (et ne le suis toujours pas), je n’ai pu, ni ne peux, me rendre compte personnellement des dégâts et n’ai pas pu prendre de photos comme à l’accoutumée. Mon correspondant sur place, Alain Joyeux, doit m’en transmettre, mais l’île étant privée d’électricité (et d’eau), il ne peut pour le moment recharger la batterie de son portable et a du mal à me joindre. Je me contenterai donc de vous proposer deux liens pour vous permettre de visionner photos et vidéos publiées par des amateurs de Terre-de-Haut et Terre-de-Bas témoins directs des événements : Maria Terre de haut et Terre de Bas   . Ces images, également publiées pour la plupart sur le Facebook de  Terre de Haut Indiscretions vous donneront une idée de la situation. Images que leurs auteurs acceptent de partager mais qui restent leur propriété personnelle. Merci à ces photographes amateurs, témoins de ces graves événements et aux sites diffuseurs.

Tagant-2

L’ouragan sur les Antilles. Le petit point foncé sur la Dominique c’est l’œil du cyclone

En attendant que vous ouvriez facilement le lien, voici quelques photos récupérées sur Terre-de-Haut Indiscrétions et dont vous trouverez le nom des auteurs sur le site.

Quartier du Fond Curé

Le jardin saccagé de Paul-Henri et un pan de sa maison à droite

21751656_1938254716500086_1584952527729550711_n-1

Le petit marché en face de Vival

21616296_1938254669833424_8441162984481338653_n-1

21557973_10213973361306416_860886356272160670_n

Le Miss Guadeloupe échoué au Pain de Sucre

21687619_10213973346306041_8210175414613398003_n

Plage de l’Anse à Gilot : voiliers échoués et restaurant détruit

21752029_1938254489833442_5566069103771796880_n-2

Maison particulière endommagée

21687488_10213973361386418_3269903825767764404_n

Route du Marigot

21617657_10213973361666425_2711118740244094928_n

À proximité de la place de la Mairie

21616288_10155042400038129_30157495046079921_n

21616302_1236042179833976_7883087821161348184_n

 

 

Quartier du Marigot

Non loin du stade

21751466_10155068169767810_9121786901561414411_n

21559054_10155043313408129_492254881163490342_n

La maison bateau route de l’Anse Mire

21558570_830578270455865_3137407162697078479_n

Pour Terre-de-Bas, encore plus gravement touchée que Terre-de-Haut, je vous transmets à nouveau le lien avec des images de Jordy Petit :

Maria Terre de Haut et Terre de Bas

En conclusion de cette chronique improvisée, voici un commentaire d’Igor Schlumberger, amoureux des Saintes et propriétaire d’une maison à l’Anse Mire qu’il vient de finir de rénover. Igor n’a pas vécu personnellement l’ouragan. Sa maison semble-t-il, n’a pas été endommagée, mais son commentaire résume la situation actuelle à Terre-de-Haut au lendemain du passage de Maria. J’espère qu’il vous intéressera, en souhaitant que sa prédiction finale un peu pessimiste restera sans lendemain… et que vous qui me lisez ayez des nouvelles rassurantes de vos familles, parents ou amis saintois. Pour ma part, tout va bien. Je rassure mes parents et amis : seulement du sable devant la maison côté mer, la végétation saccagée mais rien de sérieux. Même remarque pour le reste de ma famille aux Saintes : des arbres tombés, des barrières couchées, des poules envolées, mais tout le monde est sain et sauf et les maisons intactes… il faut dire que ma sœur aînée Maryse est présidente à Terre-de-Haut du Rosaire en équipe, autrement dit des Enfants de Marie  !… Ouf !…

Voici le témoignage d’Igor Schlumberger que je remercie pour son amitié :

« Je viens d’avoir le témoignage d’un ami sur place. C’était une véritable lessiveuse. Il fallait tenir les portes, car avec les vibrations, les crochets se relevaient tout seuls. Toutes les paraboles se sont envolées. Le toit de la maison bateau a été retrouvé au fort Napoleon (à vérifier quand même). Le toit de la bibliothèque a été abîmé, celui de l’école maternelle également. Son avocatier qui avait plus de 20 ans a été déraciné (alors qu’il était protégé par un mur). Beaucoup de barrières ont été endommagées. Les gens sont restés sagement chez eux. Peu ont dormi. Le calme est revenu sur Terre de Haut qui panse ses plaies et qui sait à quoi s’en tenir, car un prochain cyclone aussi fort s’abattra à nouveau sur Terre de Haut un jour. »

En attendant  les photos et commentaires d’Alain, je vous renouvelle à tous mon amitié et vous souhaite du courage à n’en plus finir pour que notre île retrouve rapidement son vrai visage et reparte de l’avant, ayant pansé les plaies de Maria, quoi que cela coûte…

Raymond Joyeux

P.S. : Sur cette photo satellite, on voit nettement en jaune, au centre du phénomène, l’œil de l’ouragan  qui s’apprête à traverser la Dominique.

21557484_1586789581367235_2204052607870642930_n

 

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s