Restauration : deux chefs saintois distingués

Un choix d’exception

atlas-gourmetsÀ la veille des fêtes de cette fin d’année 2016, ne boudons pas notre plaisir… culinaire, s’entend ! Deux de nos restaurateurs ont en effet été récemment distingués par le très sérieux ATLAS DES GOURMETS, organe de la gastronomie locale qui prime chaque année depuis deux ans les meilleures tables de la Guadeloupe et de ses îles. Pour l’édition 2017 de cette prestigieuse sélection, parmi les 21 « tables gourmandes » retenues à travers le département, figurent les enseignes de deux de nos compatriotes. Il s’agit du restaurant Ti Kaz’ la de Philippe DADE et d’1 Ti Bo Doudou de Georges GARÇON. Mais à côté de ces deux restaurants saintois primés, le luxueux Atlas des Gourmets nous présente dans sa deuxième édition, outre chacune des enseignes sélectionnées, le portrait de quelques personnages de haute volée, tels Sylvain Sérouart d’Iguane Café, notre ami Philippe Dade déjà cité et l’artiste peintre Vincent Nicaudie. De nombreuses interviews jalonnent également les pages du magazine, apportant au lecteur nombre d’informations axées toutes bien entendu sur la gastronomie créole et les métiers de bouche. Et en point d’orgue, celle du Président du CTIG (1), Louis Molinié, ce qui est la moindre des choses quand on connaît l’impact de la restauration dans la politique touristique de nos îles.
(1) CTIG : Comité du Tourisme des Iles de Guadeloupe.

Un haut critère de qualité : l’authenticité

Trophée Atlas des Gourmets - Ph. R. Joyeux

Trophée Atlas des Gourmets – Ph. R. Joyeux

Pour cette sélection très fermée, qui n’est pas, soulignons-le, une compétition avec gagnants et perdants, mais une reconnaissance proclamée de qualité, le premier critère d’appréciation retenu c’est celui de l’authenticité. Comme le précise l’Atlas des Gourmets, « les restaurateurs sélectionnés ont à cœur de proposer une cuisine qui allie les couleurs, les parfums et les textures les plus authentiques. »
Affirmation que ne démentira pas le Président du CTIG, Louis Molinié en personne, maire par ailleurs de Terre-de-Haut et conseiller régional, amateur reconnu et éclairé, comme chacun sait, de la bonne chère. Bien que malencontreusement absent à Saint-François pour la remise des précieux trophées, dans l’interview accordée à cette occasion à l’Atlas des Gourmets et pour avoir sans doute l’excellente habitude de fréquenter à tour de rôle chacun des 22 restaurants répertoriés de notre île, ce parfait connaisseur de la cuisine créole en général et saintoise en particulier a en effet finement déclaré : « L’authenticité est là ; je la vois, je la connais ». Rendant ainsi implicitement hommage à nos deux chef saintois couronnés, Philippe Dade et Georges Garçon. Et, à travers eux, à l’ensemble des restaurateurs guadeloupéens primés qui font de ce haut critère de qualité la caractéristique essentielle de leur enseigne.

Ti Kaz’ la
ou le bruissement des vagues

Ouvert sur la Baie des Saintes. Ph.R.Joyeux

Ouvert sur la Baie des Saintes. Ph.R.Joyeux

« Ouvert sur la baie des Saintes, le restaurant de Philippe Dade propose une carte élégante où les goûts et les parfums se mêlent. Poissons et légumes pays s’accordent avec des saveurs de terroirs français ou d’ailleurs, créant la surprise et offrant des découvertes surprenantes. Une cuisine juste et sincère. » C’est ainsi que l’Atlas des Gourmets présente Ti Kaz’ la à ses lecteurs. Et les nombreux clients de Philippe Dade, Saintois ou visiteurs, pourraient aisément le confirmer. Entre le carpaccio au roquefort d’espadon ou de thon, les raviolis de langouste et les noix de Saint-Jacques aux carottes gelées, en guise d’entrées ; la langouste grillée à l’antillaise, le jarret d’agneau Blue Mountain ou la choucroute de la mer en plat de résistance, c’est toute une palette de saveurs originales que Ti Kaz’ la offre à sa clientèle.

Élégantes tables de Ti Kaz'la - Ph. Atlas des Gourmets

Élégantes tables  et décor de Ti Kaz’la – Ph. Atlas des Gourmets

Photo Atlas des Gourmets

Présentation Ph. Dade – Atlas des Gourmets

Saveurs sublimées par une large gamme de desserts, allant du célèbre tourment d’amour qu’on ne présente plus, au délicieux soufflé chaud à la mangue et son coulis de framboise… Autant de merveilles gastronomiques concoctées par cet excellent cordon bleu d’origine parisienne qu’est Philippe Dade, ancien cuisinier du croiseur-école Jeanne d’Arc, formé à l’art des métiers de bouche depuis son plus jeune âge. Pour votre information, Ti Kaz’ la se situe au 10 rue Benoît Cassin à Terre-de-Haut, au bout d’une pittoresque ruelle, fenêtre de plein ciel ouverte sur l’incomparable baie des Saintes, grandiose décor naturel s’accordant magiquement à l’exotisme subtil des menus proposés.

http://ti-kaz-la.restaurant-les-saintes.com/

1 Ti Bo Doudou
ou le meilleur du poisson

Georges Garçon - Ph Atlas des Gourmets

Georges Garçon – Ph Atlas des Gourmets

« Georges Garçon, fils de mareyeur saintois et frère de trois cuisiniers et restaurateurs, tient son restaurant sur la plage de Fond Curé aux Saintes. Les pieds dans le sable, dégustez son menu à prix unique, avec un choix de plats inventifs et gourmands où la mer tient la plus belle place. » Cet extrait de l’Atlas des Gourmets résume parfaitement le parti pris gastronomique de la table du restaurant 1 Ti Bo Doudou et de son talentueux chef, le sympathique Georges Garçon. Bien que se méfiant du terme « gastronomique » qu’il craint de galvauder et auquel il préfère celui moins prétentieux de « culinaire », Georges Garçon ne soigne pas moins pour autant menus et présentation. Restaurateur autodidacte, il sait d’instinct accommoder ingrédients, matière première et décoration pour le plus grand plaisir des yeux et du palais de ses invités. Et si une super-palme de l’authenticité était à décerner, c’est sans conteste à lui qu’elle reviendrait, tant il privilégie dans ses préparations les produits frais du terroir (igname, papaye, patate douce, giraumon…), alliés au meilleur du poisson des Saintes, base essentielle de sa carte particulièrement appréciée des gourmets les plus exigeants. C’est d’ailleurs une des raisons de son classement Trip Advisor en tête des 22 restaurants de Terre-de-Haut depuis son ouverture au 58 rue Benoît Cassin, sur la plage du Fond Curé, face au pittoresque Ilet à Cabris, célèbre pour son ancien pénitencier, ses ruines historiques et l’eau cristalline de ses criques escarpées. Un conseil : pensez impérativement à réserver.

1 Ti Bo Doudou - Ph. l'Atlas des Gourmets

1 Ti Bo Doudou – Ph. Atlas des Gourmets

http://www.lessaintes-resa.fr/1ti-bo-doudou/1-ti-bo-doudou.html

Au final : un satisfecit général

Il ne nous reste plus qu’à féliciter nos deux lauréats qui font honneur, par la qualité de leurs prestations culinaires, à la gastronomie saintoise. Prouvant s’il en était besoin que des efforts sont faits du côté de nos restaurateurs, dont la moindre des courtoisies est de satisfaire la clientèle qu’elle soit résidente ou de passage. Ajoutons que, de ce point de vue, c’est le lot, avec plus ou moins de bonheur, de nos vingt autres établissements saintois, de leurs chefs et de leur personnel qui, s’ils ne sont pas aujourd’hui sur la sellette, ne restent pas moins dignes de figurer parmi les meilleures tables de Guadeloupe. C’est l’occasion pour vous, lecteurs résidents ou de passage aux Saintes, de profiter des fêtes de fin d’année pour faire votre choix et vous adonner, sans réticence, en famille ou entre amis, aux plaisirs ineffables de la table. Et de fêter ainsi joyeusement le passage en 2017, année que nous vous souhaitons volontiers appétissante, croustillante et musicale, puisque selon le mot du célèbre compositeur Rossini (1792-1868) : « La bonne cuisine c’est une mélodie que l’on déguste par la bouche »  ….

Présentation Georges Garçon - Ph Atlas des Gourmets

Présentation Georges Garçon – Ph Atlas des Gourmets

                           Alors, Bonne et Heureuse Année gastronomique à tous !

4250caf7

titi-source_ebp

Cet article a été publié dans Actualités saintoises. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Restauration : deux chefs saintois distingués

  1. CATHERINE VOGLIMACCI dit :

    Nous avons à Terre de Haut un très large choix de restaurants et une grande qualité c’est une chance pour le tourisme et pour tous. Beaucoup d’efforts sont faits, dans la créativité, la présentation, l’accueil. Les clients étrangers, friands de gastronomie française sont ravis de cette offre; un vrai atout pour l’île!

  2. sissi tagg dit :

    c’est vrai beaucoup de choix à Terre de Haut et même ceux qui ne se prétendent pas gastro sont pour nous délicieux tant dans l’accueil que dans la qualité comme « Smooth’sea » qui n’a pas l’air d’un resto mais qui en a toutes les saveurs.Nous tenons à saluer aussi l’accueil irréprochable et la qualité des pizzas, agoulous de « Ile blue pizza ». Nous les avons testé pendant nos 4 mois de présence sur l’île et nous salivons encore en pensant à eux. Je précise que je n’ai pas reçu de pot de rhum pour faire leur pub mais ils font partie intégrante du plaisir de notre séjour de l’été dernier.

    • raymondjoyeux dit :

      Vous avez mille fois raison, Sissi tagg, le choix est grand à TDH en matière de restauration et j’aurais pu nommer tous les restos grands et petits comme ceux que vous avez cités et dont la qualité de l’accueil, du service et des prestations est plus qu’honorable.. Je vous rassure néanmoins, l’office du tourisme en détient la liste complète avec adresse et N° de téléphone. En débarquant du bateau, ceux qui veulent manger, gastronomique ou pas) n’ont qu’à faire quelques pas et ils seront aimablement renseignés. (Vous observerez que je n’ai pas employé le diminutif gastro… qui renvoie davantage à ce que vous savez… qu’à la bonne bouffe !) Pour écrire cette chronique, rassurez-vous également, comme vous, je n’ai touché aucun pot de rhum… simple démarche d’information. Joyeux Noël à vous.

      • Lessaintes2016 dit :

        Joyeux Noël à vous Monsieur Joyeux, je n’ai pas la chance de vous connaître bien que je vienne régulièrement à TDH. Je lis aussi régulièrement votre blog. J’ai beaucoup aimé l’article sur Tonton Fernand que j’avais croisé cet été sans avoir la chance de discuter avec lui. Nous avons réalisé qu’il faisait une prouesse en faisant pousser tous ces légumes pratiquement au bord de Grande Anse. Vous êtes Saintois, chers à mon coeur et je vous dis à bientôt en 2017 autour d’une bonne table ! Peu importe laquelle car quand on se promène le matin dans le bourg, les bonnes odeurs des cuisines saintoises nous rendent allègres et nous allons joyeusement le nez au vent prendre notre bain quotidien en espèrant secrètement goûter aux plats qui correspondent à ces agréables fumets ! Hola hola, je me suis emportée et je deviens lyrique. Continuez à nous informer, nous en tous les cas ça nous fait du bien de vous lire.
        Pierre et Sissi-tagg

  3. ALAIN dit :

    Amateur de bonne cuisine et des couleurs de notre archipel, je confirme la qualité de ces deux adresses. Une grande difficulté de cet art gastronomique est de se maintenir dans la qualité sans s’endormir dans la créativité. C’est ce qui fait l’intérêt pour les gourmets car il y a toujours des surprises … très belle année 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s