La fête de la pêche aux Saintes : une tradition respectée

Sur une seule journée

Affiche pêche reLe dimanche 24 mai de la Pentecôte 2015, s’est tenue à Terre-de-Bas, Anse des Mûriers, la traditionnelle Fête de la Pêche et des Pêcheurs, organisée par l’Association des Marins-Pêcheurs Saintois (AMPS). Pour respecter la règle de l’alternance, c’était à Terre-de-Haut cette année que cette manifestation aurait dû normalement avoir lieu. Mais vu les circonstances et l’obstination du maire de cette commune à refuser systématiquement le prêt de tout matériel communal, les dirigeants de l’AMPS ont bénéficié de la bonne grâce de M. Duval, maire de Terre-de-Bas, qui a mis à leur disposition, pour cette année encore, emplacement, podium, tentes et énergie électrique, se démarquant ainsi positivement de son collègue d’en Haut. Autre dérogation : habituellement, cette fête se déroule sur les trois jours du Week-end de Pentecôte, mais faute de finances et surtout à cause de l’arrivée massive de sargasses sur les plages, la manifestation s’est concentrée cette fois-ci sur la seule journée de dimanche et ce jusqu’à tard dans la nuit, se clôturant par un bal public.

Panneau pêche

Poisson grillé et lambi à toutes les sauces

Port de l'Anse des Mûriers envahi de sargasses

Port de l’Anse des Mûriers envahi de sargasses

Si au menu, comme il se doit en une telle circonstance, musique, poisson et lambi étaient à l’honneur, il n’y a eu cette année ni concours de pêche ni régate de voile traditionnelle. Autant de manifestations annulées à cause, avons-nous dit, des sargasses qui continuent d’envahir nos plages, comme celles de toute la Caraïbe, et qui perturbent les activités nautiques autour des côtes saintoises. Empressons-nous  de préciser qu’à Terre-de-Haut, la baie et le littoral du bourg sont heureusement épargnés, et chacun peut s’adonner sans problème aux joies du canotage, de la nage et de la baignade. À Grand’Anse Terre-de-Bas, par contre, les algues s’étendent en mer à perte de vue et de hautes dunes brunes et malodorantes ornent lugubrement la plage, incommodant les riverains de leurs effluves d’anhydride sulfureux.

Longues queues de convives et animations musicales non stop

publicComme chaque année, la manifestation a drainé un nombre important d’habitués et de visiteurs venant des deux îles mais aussi de Guadeloupe, de Martinique, de Marie-Galante et d’ailleurs. L’incontournable animateur, Aimé Bertin, ancien professeur d’espagnol, avec sa bonhomie habituelle, a souhaité la bienvenue en créole et dans toutes les langues européennes, soulignant ainsi le caractère cosmopolite des participants. De son côté, le Président Georges Pineau n’a pas manqué de remercier tout le monde : public, municipalité, sponsors, musiciens et animateurs, cuisinières, serveurs, tous les membres actifs de l’Association et les bénévoles qui ont fait que la fête se déroule dans les meilleures conditions. Même si au milieu de l’après-midi une petite pluie a rafraîchi momentanément les ardeurs de la foule, perturbant quelque peu l’intervention, remarquée néanmoins, de notre ami Fernand Bélénus (Tonton Fernand pour les intimes) qui a rappelé l’historique du syndicalisme marin aux Saintes, depuis sa création en 1905 jusqu’à nos jours.

public 2Une soirée endiablée et festive

public 3En fin d’après-midi, le beau temps revenu, tandis que certains, après une belle journée d’amitié partagée et de convivialité, se pressent pour ne pas rater la navette vers Terre-de-Haut, d’autres les remplacent au pied du podium ou autour du bar et entament leur soirée, bien décidés à ne rien perdre de la musique et des animations proposées par DJ WIDY et le groupe OKTAV’ et DYNASTI’Z, à la dynamique bien rodée. Beaucoup, impatients et joyeux, se mettent spontanément  à danser, sans attendre l’ouverture officielle du bal qui durera jusqu’à 2 heures 30 du matin, alors que la lune à son premier quartier imprime sur le sable l’ombre allongée et mouvante des palmes de la cocoteraie voisine. C’est le président Georges Pineau qui clôturera cette toujours attrayante fête de la pêche et des pêcheurs, remerciant une dernière fois tous les participants, les invitant pour l’année prochaine et souhaitant que l’alternance Terre-de-Bas/Terre-de-Haut retrouve son cycle habituel pour une toujours plus grande fraternité entre nos deux îles.

public 4

Texte et photographies de Raymond Joyeux

Cet article a été publié dans Actualités saintoises. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La fête de la pêche aux Saintes : une tradition respectée

  1. Luc dit :

    Merci Raymond de nous faire partager cette vie saintoise!!! J’aurais bien aimé en être!!

  2. brudey dit :

    bien cool la famille. Bibi raymond.

  3. alain thouret dit :

    Plage,odeurs de cuisson, couleurs, musique, créole……je suis en manque de cette ambiance festive !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s