Bibliothèque de Terre-de-Haut : bientôt la fin de la disette culturelle ?

C’était une promesse électorale de l’actuel maire de Terre-de-Haut, Hilaire BRUDEY.

Ancien élève particulièrement doué et vif d’esprit du collège municipal des Saintes des années 70, Hilaire Brudey économiste patenté, n’est pas insensible à la nécessité d’instaurer un volet culturel au sein des communautés communales. Et c’est tout naturellement, se souvenant sans doute qu’il a acquis ses compétences professionnelles et le développement de ses facultés intellectuelles le plus souvent au contact des livres et à la fréquentation assidue des bibliothèques universitaires, qu’il avait inscrit au programme de sa campagne électorale la création d’une bibliothèque digne de ce nom dans la commune dont il est aujourd’hui le maire.

Ancien collège des Saintes à la Caserne du Mouillage – Archives Raymond Joyeux -1974

Le problème c’est qu’il a toujours cruellement manqué à Terre-de-Haut un édifice adéquat susceptible d’accueillir cette bibliothèque. Et le nerf de la guerre faisant défaut, il n’a pas été possible de construire à ce jour un établissement dédié non seulement aux livres mais aux autres moyens d’informations tous azimuts dont s’honorent la plupart des communes de la Guadeloupe. Mettant à la disposition du public, de plus en plus demandeur, un ensemble moderne, multimédia – appelé justement médiathèque. En attendant un mieux qui ne venait pas, aux Saintes, avant le cyclone Maria de sinistre mémoire, un embryon de bibliothèque avait été installé dans une petite salle de l’ancienne caserne du Mouillage où justement, avec d’autres, dont certains de ses collègues du Conseil Municipal, Hilaire Brudey a suivi ses classes de collège avant de s’exiler en Guadeloupe puis en Métropole pour poursuivre et terminer brillamment ses études supérieures.  

Malheureusement, non content de provoquer la mort, de saccager le paysage et les cultures, de détruire maisons particulières et édifices communaux, Maria a emporté le toit de cette mini-bibliothèque, mettant hors d’usage par ses pluies diluviennes beaucoup des précieux ouvrages qui la constituaient. Si bien que depuis cette date du 19 septembre 2017, Terre-de-Haut est privée de Bibliothèque. Et les amoureux de la lecture et du livre, frustrés de leur passe-temps favori qu’ils estiment indispensable à leur équilibre mental et à leur accès à la culture, n’ont eu d’autre ressource que de recourir à la modeste boîte aux livres que l’épicerie VIVAL a accepté gracieusement d’héberger à l’abri des intempéries. (Merci Madame Cassin !)

Boîte à livres de l’après Maria à l »initiative d’Igor Schlumberger et de Raymond Joyeux –
Réalisation Alain Bocage

C’est alors qu’Hilaire Brudey, candidat aux élections de mars 2020, avait programmé, s’il était élu, de transférer rapidement les ouvrages intacts de la caserne à la Maison Monrose. Maison rénovée, facile d’accès, située en plein bourg, acquise par la Mairie sous un précédent mandat, dont il promit de faire un sanctuaire exclusivement consacré à la culture. Mais les promesses étant ce qu’elles sont et les aléas de la vie communale imprévisibles, ce fut un docteur de l’île qui « hérita » de la maison pour son cabinet de consultation avec un contrat d’occupation qui est arrivé aujourd’hui à expiration. Désormais, cette Maison Morose étant libre, Hilaire Brudey et son conseil auront certainement à cœur d’honorer la promesse du candidat de 2020 et d’offrir enfin à la population, à la jeunesse et à nos visiteurs la bibliothèque -même provisoire – qu’ils espèrent depuis des années. Ce ne sera que justice, et pour notre municipalité un regain de popularité et de considération. Nous sommes convaincus que tous ceux qui attendent – dont votre serviteur – avec impatience cette nécessaire occurrence ne seront pas déçus. À toi de jouer mon cher Hilaire avec l’appui de ton conseil, au nom de notre amitié et de toute la population, je te le demande instamment. Ce sera un acte majeur de ton mandat de maire.

Maison communale Monrose – Sans doute future bibliothèque municipale – Photo Raymond Joyeux

 Texte et Photos Raymond Joyeux
Publié le 9 février 2021

Cet article a été publié dans Actualités saintoises. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Bibliothèque de Terre-de-Haut : bientôt la fin de la disette culturelle ?

  1. Marijoé Métayer dit :

    Disette culturelle : « Lire, c’est boire et manger. L’esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas » Victor Hugo

  2. raymondjoyeux dit :

    Merci Marijoé pour cette belle citation de V. Hugo. Malheureusement, selon ce que je viens de lire sur le site de la mairie, une nouvelle convention d’attribution à un « médecin de l’île » de la maison Monrose est à nouveau prévue au prochain conseil municipal. La bibliothèque attendra donc. Prolongation sine die de la disette ! Tristesse et consternation… Sauf si les conseillers votent contre.

  3. Liliane CORBIN dit :

    Quelle déception, Raymond ! Je compatis… Mais ne désespérez pas. Il paraît que « Tout vient à point ……………. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s