L’origine du Samedi Gloria

Nous avons l’habitude aux Antilles d’appeler le Samedi Saint, vigile de Pâques, le Samedi Gloria. Mais d’où vient cette appellation ?

Pour le savoir il faut remonter avant 1962, année où, le 12 octobre, le  pape Jean XXIII, convoque le concile de Vatican II que son successeur, le pape Paul VI, clôturera le 7 décembre 1965. Ce concile dont les travaux dureront trois ans, allait modifier un certain nombre de pratiques liturgiques de l’Église catholique dont, entre autres, l’abandon de la messe en latin et les cérémonies de la Semaine Sainte.

Avant l’application de ces nouvelles dispositions, le Samedi Saint, dernier jour avant Pâques, de la Semaine Sainte, était réservé à la consécration des eaux baptismales. Une cérémonie qui avait lieu en matinée sur le parvis de l’église et qui consistait pour l’officiant à consacrer l’eau qui devait servir aux baptêmes et aux autres rites religieux de bénédiction.

Le Pape Jean XXIII Journal Le Devoir Montréal

Au cours de la messe, alors que le crucifix du maître-autel et les statues de l’église, recouverts d’un voile violet durant la semaine sainte, avaient été découverts, lorsque le célébrant entonnait le Gloria in excelsis Deo, les cloches sonnaient à toute volée, d’où l’appellation de Samedi Gloria.

C’est ce jour-là, qu’aux Saintes, traditionnellement, les maisons étaient «curées»  de fond en comble (souvent avec des peaux de balistes séchées) et que les habitants se jetaient tout habillés à la mer au son des cloches. Alors que les jeunes garçons lançaient leurs voiliers pour une régate miniature qui ponctuait la baie d’une multitude de petites voiles blanches que le vent faisait pencher au gré de son humeur.

Tableau d’Alain Joyeux

Après le concile Vatican II, la bénédiction rituelle des eaux baptismales qui avait lieu dans la matinée a été remplacée par la fête de la lumière qui a lieu le soir. Ce qui a fait perdre aux Saintois leur bain de mer purificateur du Samedi Gloria et a anéanti du même coup le traditionnel lancer de voiliers dans la baie à la sonnerie retentissante des cloches de l’église.

https://liturgie.catholique.fr/accueil/sacramentaux/benedictions/298241-priere-benediction-eau-baptismale/

Raymond Joyeux
1er avril 2021

PS. Je suis désolé pour la présentation de cette nouvelle chronique, mon hébergeur a changé son modèle classique d’édition et l’a remplacé par un nouveau modèle
plus difficile à maîtriser.

Ce qui ne m’empêche pas de vous souhaiter à toutes et à tous
de joyeuses fêtes de Pâques

Cet article a été publié dans Actualités saintoises. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’origine du Samedi Gloria

  1. Sébastien Piquer dit :

    Merci
    Joyeuses fêtes de Pâques à vous et à votre famille ainsi qu’à tout le monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s